Johann JEANNEAU

Arbitre international

Pascal BARBAUD


Arbitre Championnat de France

Aldric DRAPEAU


Arbitre Championnat Régional

Aurélien GREGOIRE


Arbitre régional (SM2)

Dimitri DAVID


Arbitre départemental (U20M)

Mathieu BAYOT

Arbitre international

INTERVIEW DE MATHIEU BAYOT - NOUVEL ARBITRE OFFICIANT POUR LE BCCFV

 Mathieu, peux-tu te présenter aux licenciés du club

 Bruxellois d’origine, j’ai 34 ans, marié et sans enfant (actuellement J). Je suis passionné par la  nature et les voyages qui me portent dans les 4 coins du monde pour y randonner principalement.

 Je suis ingénieur agronome et j’ai eu l’occasion de travailler durant 3 ans à l’INRA (institut de  recherche agronomique) à Montpellier il y a une dizaine d’années.

 J’ai également créé et été à la tête de ma PME (Soltis, active dans les énergies vertes) que j’ai  gérée jusqu’en juin 2015.

 Mon projet professionnel me ramène désormais à Montpellier où j’y aurai également l’occasion  d’arbitrer à haut niveau dans toute la France.

 

 Comment as-tu débuté le basket ?

 J’ai commencé à jouer au basket à 7 ans. J’étais un ailier shooter plutôt adroit et un bon  défenseur, ce qui m’a permis d’évoluer à des niveaux disons « intéressants » en participant aux  compétitions de jeunes nationaux et en faisant partie de la sélection régionale (Brabant) 2 années  de suite.

 Cette expérience m’a notamment permis de participer à plusieurs tournois dans le Nord de la  France. Celui de Escaudain  et ses équipes venant des 4 coins de l’Europe restera l’une de mes  meilleures expériences.

 Mais je n’ai jamais percé en tant que joueur ; je n’étais pas assez grand et limité techniquement.

 

 Et comment t’es-tu lancé dans l’arbitrage ?

 Mon père et mon grand-père ont tous les deux officié. Certes ils restaient plus investis dans le  coaching et le jeu mais ils me parlaient de leurs expériences d’arbitre. Ils ne faisaient pas l’éloge  de la fonction mais au moins elle me paraissait moins « énigmatique » et plus accessible que pour  un joueur qui a parfois tendance à penser que les arbitres font partie d’une « corporation à part ».

 Aux entraînements, dès mon plus jeune âge, je souhaitais prendre le sifflet lorsqu’il y avait un  nombre impair de joueurs. J’adorais arbitrer et avec l’âge j’observais aussi de plus en plus les  arbitres quand j’allais voir des matches.

 

 Peux-tu nous raconter ton parcours d’arbitre…

 A 15 ans, je décidai de me lancer dans l’aventure et je fis rapidement impression : A 18 ans je  passais au niveau national et j’atteignis la division 1 (ligue pro belge) à 23 ans.

 En 2007, j’obtins la licence d’arbitre FIBA en Croatie en compagnie de Johann (Jeanneau) avec qui  j’ai toujours gardé contact ensuite.

 Depuis, j’arbitre dans les 4 coins de l’Europe, j’ai d’ailleurs eu l’occasion d’arbitrer quelques  équipes de Pro A en compétitions européennes telles que Pau, Gravelines, Cholet, Paris Levallois  ou Nanterre.

 

 Te voici en France, pourquoi as-tu choisi notre club du BCCFV ?

 Comme je vous l’ai dit, Johann est mon ami depuis que nous avons passé ensemble notre examen  FIBA où nous y avons vécu une expérience inoubliable. Nous partageons régulièrement nos  expériences et lorsque j’ai décidé de venir en France il fut l’un des premiers à en être informé. Il  n’a pas hésité un instant à me faire l’éloge du club de St Fulgent et environs (dont il m’avait déjà parlé en  Croatie en 2007 !) et m’a indiqué que j’y étais le bienvenu. Il m’a parlé du dynamisme du club, du  nombre impressionnant de licenciés qu’il compte et l’énergie et l’intérêt porté à l’école d’arbitrage  au sein du club. J’ai tout de suite été séduit et fus très honoré de pouvoir faire partie du club.

 

 Que penses-tu du basket ProA français, comparé à la Belgique ?

 Le niveau du championnat belge se situe entre la Pro A et la Pro B. 4-5 équipes telles que Ostende,  Charleroi, Mons ou Anvers pourraient prétendre aux play offs en ProA. Les autres joueraient le  fond du classement Pro A voire plutôt le haut de la Pro B.

 Pour un arbitre, la grande différence réside dans les déplacements à réaliser pour arbitrer un  match. En Belgique, habitant dans le centre du pays, mon plus long déplacement est de 130 km.  Début octobre, pour ma première rencontre je devrai faire 750 km pour aller arbitrer…

 

 As-tu un message à faire passer aux arbitres et aux licenciés du club ?

 Je suis très touché par l’accueil chaleureux qui m’a été réservé immédiatement par certains dirigeants du club. En tant qu’étranger, ce n’est jamais évident d’intégrer un nouveau pays et je profite de l’occasion pour remercier mes amis français pour leur hospitalité.

 Je ne peux qu’encourager les jeunes joueurs et licenciés à s’investir dans l’arbitrage. Certes il s’agit d’une fonction très particulière qui fait certainement moins rêver que les grandes stars du basket. Quand on a 12 ans, on rêve bien plus de côtoyer Tony Parker que Johann Jeanneau ! Et pourtant, grâce à l’arbitrage en plus de pouvoir rencontrer les plus grandes stars du basket dans les plus grandes salles d’Europe et du monde, nous avons la chance de découvrir de nouvelles cultures, de voyager dans les 4 coins de l’Europe et de la France et d’apprendre beaucoup sur nous-mêmes.

 De nos jours les jeunes ont beaucoup de mal à intégrer les milieux professionnels, faute d’expérience, de maturité et de capacité à assumer des responsabilités. L’arbitrage est une merveilleuse école de la vie et permet de développer toutes ces compétences nécessaires pour entrer dans le monde adulte. On apprend à supporter la pression, à être en permanence irréprochable, à prendre en permanence des décisions et à gérer les conflits. Et surtout cela demande une force de caractère et une capacité de remise question poussée ! Tous les arbitres n’atteindront certainement pas le sommet de la pyramide mais dans tous les cas ils développeront des compétences et une expérience unique qu’ils pourront valoriser dans le monde professionnel et même au niveau privé.

 Pour toutes ces raisons, j’encourage vivement tous les jeunes à tenter, ne fut-ce que pour une courte durée, l’expérience d’arbitre.

 

création de site internet avec : www.quomodo.com